Manger en famille. Etudes des variations sociales et culturelles des pratiques alimentaires familiales, à Lyon et à Adelaide.

Thèse
Doctorants :
Fairley LE MOAL
Extrait :
Le fait de manger ensemble, autrement appelé la commensalité, fait l'objet de nombreux discours et représentations. Dans les sociétés occidentales contemporaines, des médias, des études de marché et des programmes d’intervention en santé publique tendent à valoriser la commensalité familiale, lui attribuant des effets positifs sur le plan nutritionnel, sanitaire et social. Ils témoignent d’une forme d’anxiété par rapport à un supposé processus d’individualisation et de reconfiguration des normes de partage du repas. Les sciences sociales s'approprie le sujet au cours des dernières décennies et font part de l’existence d’une d’idéalisation du repas familial, tout en témoignant du décalage entre imaginaire et pratiques quotidiennes.Inscrite en anthropologie et en sociologie, au croisement des domaines d’étude de l’alimentation, de la santé, de la parenté et de la socialisation, cette thèse consiste à questionner ces décalages. J’identifie ce que « manger en famille », au quotidien, signifie aujourd’hui et j’analyse les ressorts de ces pratiques afin de comprendre ce qui les structure socialement et culturellement. Je me penche sur les normes et représentations associées au repas, à la parenté, à la santé, sur les rythmes de travail et le temps scolaire. De plus, j’explore les modalités selon lesquelles les pratiques commensales participent au fonctionnement et à la construction de la famille et inversement, comment les dynamiques familiales façonnent les habitudes alimentaires quotidiennes et les effets de ces habitudes sur la composition alimentaire. Ma recherche se base sur un travail ethnographique avec des familles dont les conditions sociales d’existence sont différentes, à Lyon en France et à Adelaide en Australie. Je m’entretiens avec les membres de familles et j’observe les interactions, l’environnement et l’approvisionnement alimentaires, les habitudes alimentaires domestiques, le moment du repas et sa clôture, mais aussi la consommation familiale hors foyer.
Mots clés :
Manger en famille – Pratiques alimentaires – parenté et socialisation – santé et bien-être – ethnographie - Lyon-Adelaide
Directeur de thèse :
I. Mallon, Université Lumière-Lyon 2 - J. Coveney, Flinders University - (co-encadrement : M. Michaud, IPBR - C. A. Pflaum-Hartwick - Mars Food)

A la une

Institut Paul Bocuse

Château du Vivier - Ecully - France
Tel: +33 (0)4 72 18 02 20

20, place Bellecour - Lyon - France
Tel: +33 (0)4 78 37 23 02

Portrait de doctorant

Suivez-nous