Les rejets alimentaires chez le jeune enfant (3-6 ans): origines et stratégies pour les surmonter

Thèse
Doctorants :
Abigail PICKARD
Extrait :
Il a récemment été montré que les rejets alimentaires (néophobie alimentaire et sélectivité alimentaire) sont associés à des catégories alimentaires immatures chez les enfants d'âge préscolaire. En outre, il a été montré que les enfants d'âge préscolaire ont à la fois des catégories taxonomiques et catégories script/thématiques pour la nourriture. Les catégories taxonomiques sont organisées en structures hiérarchiques de catégories de plus en plus abstraites et reposent sur des propriétés communes ou des similarités perceptives. Les catégories script sont formées lorsque des éléments jouent le même rôle dans un contexte donné (par exemple un contexte de consommation particulier tel que le petit-déjeuner). Même si les enfants sont capables de catégoriser les aliments des deux manières, l'impact respectif des catégories taxonomiques et script sur les rejets alimentaires est encore inconnu. Une hypothèse pourrait cependant être formulée, sur la base de certaines pratiques parentales. Pour surmonter les rejets alimentaires, les parents ont généralement tendance à déclencher une catégorie de script en créant un scénario. Par exemple, la carotte est présentée à l'enfant comme un avion atterrissant sur sa langue. Le but du présent projet est double: i) mesurer l'influence respective des types de catégorisation des fruits et légumes sur les rejets alimentaires et ii) concevoir des interventions fondées sur la preuve visant à faciliter la reconnaissance de ces aliments et leur acceptation.
Directeur de thèse :
Jean-Pierre Thibaut- Jérémie Lafraire
École doctorale :
Dijon. ED ES Environnement Santé
Partenaires :
  • EU project Edulia (Nofima)


A la une

Restaurant Saisons

Château du Vivier
1A chemin de Calabert
69130 Ecully
Tél. +33 (0)4 28 31 70 44

Portrait de doctorant

Suivez-nous