Variété alimentaire et développement cognitif chez l'enfant de 4 à 6 ans

Thèse
Doctorants :
Damien FOINANT
L'objectif de ce projet de thèse est de mieux comprendre les mécanismes qui sous-tendent la reconnaissance, l'apprentissage, et la généralisation des connaissances dans le domaine alimentaire auprès des enfants de 4 à 6 ans. Une attention particulière sera portée aux propriétés visuelles des aliments pouvant faciliter ou au contraire inhiber les capacités de catégorisation des enfants dont dépend l'acceptation en bouche des nouveaux aliments. D'un point de vue expérimental, on étudiera le développement du système conceptuel associé aux aliments, les catégories alimentaires, et les liens entre maturité des capacités de catégorisation alimentaire et les principales barrières psychologiques à une alimentation variée (notamment la néophobie et la sélectivité alimentaire). L’hypothèse générale est que l’acceptation des aliments est conditionnée par la reconnaissance de ceux-ci. La probabilité de reconnaitre un aliment dépend quant à elle de la maturité du système de catégorisation alimentaire de l’enfant. Dans ce cadre, les variables d’intérêts seront donc les suivantes : V1 : les performances des enfants à des tâches de catégorisation alimentaires (tâche de discrimination ou d'induction), V2 : l’intensité des rejets alimentaires, V3 : les variables visuelles de forme (typicité de la forme, degré de transformation, degré de composition d'un plat).
Extrait :
Pour étudier les liens entre variété alimentaire et système conceptuel, avant chaque étude, les parents des enfants rempliront une échelle de mesure de l’intensité des rejets alimentaires de leur enfant. Ces scores obtenus en hétéro-évaluation seront utilisés comme mesure prédictive des rejets alimentaire des enfants. Nous utiliserons plusieurs types de tâches de catégorisation (discrimination, raisonnement inductif, notamment des tâches de généralisation de propriétés) dont les performances seront comparées entre-elles mais également à celles d'un groupe contrôle adulte. Ces résultats seront ensuite exploités afin de construire une intervention "fondée sur la preuve" visant à élargir le répertoire alimentaire de l'enfant et ainsi favoriser une alimentation variée et saine. En fonction des résultats cette intervention pourra prendre la forme d'un protocole d'exposition visuelle en cantine scolaire ou d'outils pédagogiques visant à enrichir le système conceptuel des enfants dans le domaine alimentaire. L'évaluation de cette intervention impliquera d'enrichir les variables d'intérêt. Des variables comportementales tels que les choix et la consommation effective seront ainsi mesurées
Directeur de thèse :
Jean-Pierre Thibaut- Jérémie Lafraire
École doctorale :
Dijon. ED ES Environnement Santé
Partenaires :


A la une

Restaurant Saisons

Château du Vivier
1A chemin de Calabert
69130 Ecully
Tél. +33 (0)4 28 31 70 44

Suivez-nous