Les bases conceptuelles et cognitives de la néophobie alimentaire chez les enfants de 3 à 6 ans

Thèse
La néophobie alimentaire a été présentée comme l'une des principales barrières psychologiques à la variété alimentaire chez les jeunes enfants. Elle peut ainsi, être définie comme la disposition à éviter de nouveaux aliments sur la base de leur apparence visuelle ; avant même la mise en bouche. Cette néophobie cible principalement les fruits et légumes, et elle doit être contrôlée pour limiter des comportements qui seront délétères sur la santé de l’enfant à long terme.
Extrait :
La question centrale de cette thèse porte sur le développement des différents types connaissances alimentaires (connaissances des aliments, des associations d’aliments, des repas) de l’enfant de 3 à 6 ans et l’implication de ces connaissances dans l’expression des rejets alimentaires. Des expérimentations sur les liens entre la maturité des différents types de connaissances et les principales barrières psychologiques à une alimentation variée seront réalisées. L’hypothèse principale postule que, l’acceptation des aliments est conditionnée par la reconnaissance de ceux-ci. La connaissance des associations entre les aliments et la connaissance des repas au sein desquels ces aliments sont consommés ont donc une importance cruciale. Suite à ce travail, l’objectif sera ensuite de pouvoir élaborer des programmes d’éducation alimentaire plus efficaces car fondés sur des données comportementales claires. En effet, en distinguant les différents types de connaissances alimentaires, leurs trajectoires développementales respectives, ainsi que leurs effets respectifs sur l’expression des rejets alimentaires, ce projet pourra nourrir les programmes qui promeuvent la variété alimentaire auprès des enfants en enrichissant leurs connaissances. Pour ce faire, la création d’un livre blanc constitué en une synthèse et des recommandations sera réalisé en fin de thèse. Celui-ci s’adressera à tous les acteurs de l’éducation alimentaire des enfants (corps enseignant, ainsi qu’autorités de santé publique et d’éducation). D’autres projets visent à diffuser les résultats à destination du grand public pourront aussi être réalisés.
Directeur de thèse :
Prof. Jean-Pierre Thibaut, Université de Bourgogne / Dr. Jérémie Lafraire, Centre de Recherche Institut Paul Bocuse / EPHECHArt
École doctorale :
Laboratoire d'Etude de l'Apprentissage et du Développement (Dijon) et le Centre de Recherche de l’Institut Paul Bocuse (Lyon)
Partenaires :
 


Institut Paul Bocuse

Château du Vivier - Ecully - France
Tel: +33 (0)4 72 18 02 20

20, place Bellecour - Lyon - France
Tel: +33 (0)4 78 37 23 02

Contact

Raphaëlle Mouillefarine
Partnerships Development
Envoyer un email
+33 (0)4 26 20 97 63

Portrait de doctorant

> Consulter la fiche
de Sabrina Boulkour

Suivez-nous