Science

De la transition écologique aux nouveaux lieux et modes de consommation, en passant par la digitalisation, la restauration fait face à de profondes mutations sociétales, environnementales, technologiques et économiques qui remettent en cause les organisations, les métiers et les pratiques du secteur.
Pour chaque projet, l’équipe du Centre de Recherche traduit la problématique opérationnelle des acteurs en question scientifique traitée dans une discipline académique spécifiquement choisie.

Découvrez nos activités en image dans notre vidéo : 



La recherche

Au plan scientifique, la recherche permet ainsi de faire progresser la connaissance au plan conceptuel en dégageant des facteurs clés des mécanismes étudiés en se basant sur une vision pluridisciplinaire. Ces résultats sont communiqués à la communauté scientifique internationale par le biais d’articles dans des revues à comité de lecture et par des conférences. Au plan opérationnel, les travaux donnent lieu à des recommandations appliquées qui constituent un tremplin pour l’innovation.

1. Recherche en Sciences Sociales


L’axe de recherche en Siences sociales s’intéresse aux dynamiques sociales et culturelles des pratiques alimentaires contemporaines. A travers des approches majoritairement qualitatives et comparatives, les travaux conduits visent à mieux comprendre dans quelle mesure les tendances actuelles (accélération des échanges internationaux, nouvelles technologies, préoccupations environnementales, etc.) impactent les pratiques et font évoluer les modèles et les cultures alimentaires.

Dans le même temps, un focus est mis sur la place de l’alimentation en France et ses évolutions : alimentations spécifiques, usages de la commensalité comme levier d’action sociale, évolution des pratiques culinaires et de leurs représentations, poids culturel et patrimonial de l’alimentation et de la cuisine.

De la transition écologique aux nouveaux lieux et modes de consommation, en passant par la digitalisation, la restauration fait face à de profondes mutations sociétales, environnementales, technologiques et économiques qui remettent en cause les organisations, les métiers et les pratiques du secteur.



Responsable : Maxime Michaud 
Membres : Rafaël Villota , Fairley Le Moal
Arnaud Lamy, Olga Melique



2. Recherche en Sciences Cognitives 


L'axe des sciences cognitives de l'Institut Paul Bocuse se concentre sur les différents mécanismes cognitifs impliqués dans la relation entre l'homme et la nourriture. Nous nous intéressons en particulier aux propriétés des différentes représentations mentales de l'alimentation: représentations perceptives, mémoires épisodiques, concepts et catégories, etc.

SUJETS  DE RECHERCHE PRIVILEGIES

Connaissance des aliments et familiarité chez les enfants d'âge préscolaire  est un programme de recherche qui vise à i) explorer les mécanismes cognitifs qui sous-tendent la familiarité dans le domaine alimentaire et ii) déterminer la nature et l'étendue de l'influence des connaissances conceptuelles sur l'expérience et le comportement alimentaires tout au long de la vie. Une compréhension approfondie des systèmes cognitifs qui sous-tendent le comportement et les préférences alimentaires complétera l'éventail des pratiques et des interventions fondées sur la preuve pour faciliter l’adoption d’habitudes alimentaires saines dès le plus jeune âge.

Perception multisensorielle de la saveur  est un programme de recherche qui vise à affiner notre compréhension des déterminants perceptifs et cognitifs de l'expérience culinaire. Ainsi, les acteurs de santé publique et industriels pourront exploiter ces connaissances pour : personnaliser l'offre d’aliments et de boissons, améliorer l'expérience perceptive du client et relever les défis de l'innovation et de la créativité dans un contexte de concurrence mondiale.

Responsable : Jérémie Lafraire
Membres : Damien Foinant, Morgane Dantec, Clara Lakritz, Matteo Gandolini



3. Recherche en Nutrition et Comportement Alimentaire


L'objectif de cet axe de recherche est de mieux comprendre les facteurs influençant les préférences alimentaires, l'appétit et l'apport énergétique entre les cultures et au sein d’une même culture et à différents stades de la vie (enfants, adultes et personnes âgées). Explorer les facteurs qui influencent l'appétit / l'apport énergétique entre les repas et pendant les repas et le développement des comportements alimentaires est essentiel pour concevoir des interventions visant à améliorer les habitudes alimentaires et, par la suite, la santé et le bien-être général.

Responsable : Anestis Dougkas
Membres : Audrey CossonKenza DrareniReisya Rizki RiantiningtyasClara Rousseau, Angelica Lippi, Caterina Franzon

Par principe, les travaux sont conçus en intégrant la complexité des situations réelles et en couplant, si besoin, différentes approches méthodologiques, telles que l'observation, la mesure des choix, des perceptions, des quantités consommées, ou encore le suivi et l'analyse des interactions sociales.


 




La vision pluridisciplinaire de la recherche est développée au travers des projets, mais aussi par l’intermédiaire des activités de transfert de connaissance conduites au Centre de Recherche : publications scientifiques, séminaires de recherche, symposiums internationaux.
 

Institut Paul Bocuse

Château du Vivier - Ecully - France
Tel: +33 (0)4 72 18 02 20

20, place Bellecour - Lyon - France
Tel: +33 (0)4 78 37 23 02

Contact

Raphaëlle Mouillefarine
Partnerships Development
Envoyer un email
+33 (0)4 26 20 97 63

Appel à participation

Vous souhaitez faire avancer la recherche en partageant un repas ?
Réservez votre déjeuner à l'Institut Paul Bocuse dans le cadre d'un projet scientifique
> En savoir plus

Suivez-nous